Le dépistage du cancer du sein loin de l'objectif européen

Rédigé le 06/05/2024


Le niveau de participation a tendance à reculer depuis une dizaine d'années en particulier suite à la crise sanitaire du Covid. Le dépistage du cancer le plus fréquent et le plus mortel est proposé pour les femmes de 50 à 74 ans. Le taux de participation est de 48,2% en 2023 loin devant l'objectif européen de 70%. Cette diminution depuis 2012 (52,3%)  concerne toutes les tranches d'âges  et toutes les régions.

Le doute sur l'utilité ou la désertification médicale en particulier dans les campagnes sont des hypothèses avancées MAIS le taux de cancers détecté parmi les femmes faisant leur dépistage augmente régulièrement montrant l'utilité du dépistage.

Source : Le monde du 2 mai 2024